sc-g24-photos-antoine-rubys11
sc-g24-photos-antoine-rubys11

Feminisé et niqué comme une grosse pute !

Durée: 56 min

Antoine Rubys attend Paulo Massa chez lui avec le désir d'être furieusement dominé et d'être la meilleure femelle pour lui. Travesti et sous les ordres du magnifique brésilien, il va se faire complètement loper. S'il y a bien un bogosse viril qui sait gérer de la bonne chienne mature, c'est bien l'ultra zoné Paulo Massa. En bon boss qu'il est, il va formater la "puta" avec ses mots, ses insultes, la fesser et la diriger pour qu'elle vénère et prenne son énorme tige dans ses trous grands ouverts. Encore une fois, le King brésilien de la baise ne fait pas dans la dentelle et enfonce son calibre géant sans ménagement. Si elle veut mériter son jus, elle va devoir tout donner ! Une baise dont qui sent bon la souille !

sc-g24-photos-antoine-rubys19
sc-g24-photos-antoine-rubys12
sc-g24-photos-antoine-rubys20
sc-g24-photos-antoine-rubys13
sc-g24-photos-antoine-rubys11
sc-g24-photos-antoine-rubys9
Vidéos dans le même style
sur PauloMassa
sc-g52-franco6
Franco Ferrari venu du Brésil rien que pour se faire défoncer par Paulo
vlcsnap-2015-04-18-20h59m24s137
Suceuse et baiseuse comme jamais j'ai autant aimé pendant 1 heure !
l6790-sc-g50-frederico-barbosa-photos-pmp
Paulo Massa et Momo défoncent Fredérico Barbosa
sc-g45bis-mc
Une pute docile comme j'aime m'appelle pour se faire limer son cul affamé
sc-g28-photos-dark-cruising-pmp-12
Dans les coulisses de Dark Cruising
l6770-sc-g13-photos-miguel-martinez-pmp
Paulo Massa et Miguel Martinez, RDV entre 2 brésiliens.
sc-g32-photos-antoine-rubys-momo-paulo9
Mon pote Momo et moi on dévalise la chatte d'Antoine
sc-g42-photos-serge-fulmann13
2 grosses bites de 23 et 27 cm rien que pour toi
sc-g29-photos-antoine-rubys17
La chatte d'Antoine à ma merci
sc-g14-photos-laurent-slim9
2ème rendez-vous avec une pute nympho toujours en chaleur Laurent Slim
l6766-paulomassa-sc-gay-sk-alex-conrad
Paulo Massa et Alex Conrad Plan suce
sc-g19-photos-felipe-solano-pmp2
Le cul tripoté au rythme bourrin